Entretiens du Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes à l’occasion de sa visite à Chypre (25/02/2016) [el] [en] [tr]

JPEG

Le Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, M. Harlem Désir, est en visite à Chypre pour participer à la troisième réunion ministérielle du Groupe Méditerranée, qui se tient les 25 et 26 février à Limassol, consacrée à la situation en Syrie, en Libye ainsi qu’aux relations entre l’UE et les pays arabes. Il a souhaité profiter de ce déplacement pour avoir des entretiens bilatéraux et sur le processus de négociations. Il a dans ce cadre été reçu en audience par le Président de la République de Chypre, M. Nicos Anastasiades. Il s’est également entretenu avec le dirigeant de la communauté chypriote-turque, M. Mustafa Akinci et le Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Espen Barth Eide.
L’audience de M. Désir auprès du Président Anastasiades a permis d’évoquer les relations bilatérales entre la France et Chypre, notamment dans le domaine commercial et économique, ainsi que la coopération en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Le Président et le Secrétaire d’Etat se sont félicités de l’excellence de nos relations, et ont jugé qu’elles pouvaient être encore approfondies, notamment dans ces domaines. M. Désir a en outre marqué l’importance que la France attachait à la concertation étroite avec Nicosie concernant les enjeux et défis régionaux, et s’est félicité que ces questions puissent être évoquées à Chypre à l’occasion de la Réunion ministérielle du Groupe Méditerranée. Les négociations intercommunautaires ont également été évoquées. Le Secrétaire d’Etat a réaffirmé au président Anastasiades le ferme soutien de la France à ce processus et sa satisfaction de voir l’Union Européenne pleinement engagée, avec les Nations Unies, dans l’accompagnement du processus de réunification.

JPEG

L’entretien du Secrétaire d’Etat avec le dirigeant de la communauté chypriote-turque, M. Mustafa Akinci, a également permis de faire le point sur le processus de négociations. Réitérant le soutien de la France aux pourparlers, M Désir a marqué auprès de M. Akinci son appréciation des progrès accomplis jusqu’à présent. Il a souligné en outre l’importance du travail entrepris par les parties, avec le soutien des Nations Unies et de la Commission européenne, pour que la communauté chypriote-turque soit en mesure d’appliquer pleinement l’acquis communautaire et a encouragé ses efforts en la matière.

JPEG

La rencontre avec M. Espen Barth Eide, Conseiller Spécial du Secrétaire Général, a été l’occasion de recueillir sa perception de l’évolution du processus de négociations et des efforts à entreprendre en vue de la réunification de l’île. Le positionnement des Nations Unies et de l’Union européenne en soutien à ce processus a été largement évoqué, et M. Désir a réitéré le soutien de la France aux efforts de M. Eide.

JPEG

publié le 26/02/2016

haut de la page